Entreprise : pourquoi sponsoriser un évènement ?

20

Tout le monde a déjà entendu le mot « parrainage » un jour ou le lendemain. Alors aujourd’hui, en tant que professionnels de l’événement, nous avons décidé de tout vous expliquer !

A découvrir également : Comment fonctionne les ressources humaines dans une entreprise ?

Qu’ est-ce qu’un sponsor ?

Un commanditaire est une entreprise qui, par le biais d’un contrat commercial, soutient une action spécifique d’intérêt général. Il peut s’agir d’un footballeur, d’une association culturelle, d’un sport, d’une charité… etc.

A lire en complément : Comment gérer les talents en entreprise ?

En échange du chèque signé par le sponsor, le sponsor a droit à une offre publicitaire au cours de laquelle « le sponsor » doit fièrement montrer l’image de l’entreprise qui l’aide, selon divers moyens (maillots, articles publicitaires, citations, dérivés…).

Le parrainage est présent dans de nombreux domaines, à commencer par le football… Mais nous allons nous intéresser aujourd’hui au parrainage de l’événement !

Parrainage dans les événements

Dans ce cas, le principe est le même, sauf au lieu de parrainer à long terme, vous n’avez la possibilité de le faire que pendant la durée d’un événement. En tant qu’entreprise, il peut être intéressant de parrainer un événement dont l’objectif principal est aussi le client typique.

Par exemple, les grandes banques ont tendance à utiliser ce système de communication avec les grands événements culturels parce que, pour préserver l’image de marque, elles doivent être présentes. C’est aussi tout l’intérêt du sponsoring… de dire « Hé, on est là, ne nous oublie pas ! »

Comment parrainer un événement ?

Les événements, qu’ils soient organisés par des associations ou des entreprises, ont pour la plupart besoin de sponsors, de clients et de partenaires. Il suffit généralement de contacter les organisateurs (s’ils ne l’ont pas déjà fait) pour en savoir plus.

Veillez à ne pas traiter d’événements. Il doit coïncider avec vos valeurs et l’image de votre marque. Il est également nécessaire que ce parrainage vous apporter quelque chose. Par conséquent, il est courant de demander à l’organisateur de parrainer ou de dossier de presse.

Il retrace l’histoire de l’événement et surtout sa présence et ses offres dédiées aux sponsors. Il est impératif que le rendement soit intéressant pour vous. Vous n’avez pas besoin d’investir 5 000€, ce qui ne vous apportera que 4 000.

Un exemple concret :

Pour le Vendée Globe, l’une des courses les plus célèbres à travers le monde, les skippers sont sponsorisés par de nombreuses entreprises, PME ou grandes marques.

Ils investissent de 500k à 10m € sur le projet. Ce sont des chiffres importants, mais un investissement assez lucratif. Pour PRB, sponsor du bateau de Vincent Riou dès le début, « Cette façon de faire nous a aidé à augmenter notre chiffre d’affaires dans les années 2000, peut-être 5% par an. Nous devons beaucoup à la voile », explique le PDG.

Et pour une bonne raison, grâce à cet investissement, la société a été (re) découverte par plus de 1,5 million de visiteurs dans le village de l’événement (juste dans cette dernière édition) et grâce aux énormes spin-offs médiatiques générés dans le monde entier.

C’ est combien ?

Voici la grande question, quel est le prix d’une telle action ? Eh bien, elle varie énormément selon de nombreux critères (présence, lieu, durée, retombées médiatiques, nombre d’éditions, budget…). Ainsi, par exemple, il peut coûter 500€ pour la première édition d’un petit événement jusqu’à plusieurs millions pour les grands événements.

Prix auquel nous devons souvent ajouter des coûts techniques (conception et impression d’objets publicitaires, médias… etc.).

Constatation

S’ il s’agit d’un projet possible pour votre entreprise, assurez-vous de faire les calculs et ne pas aller en tête. Les investissements doivent être bénéfiques à long terme et les avantages doivent être là. Non n’hésitez pas à contacter une agence spécialisée dans des événements tels que Evenstar pour un suivi sur mesure.

© Source:Capital.fr, vendeeglobe.org