Business des NFT : ce que vous devez savoir

404

Un premier salon consacré aux NFT en France s’est déroulé le 12 avril dernier à Paris. Ces jetons non fongibles n’en finissent pas de faire l’actualité. En plein essor en 2021, ils ont connu certains revers ces derniers temps. Quelles sont les bases à connaître sur ce business hors du commun ?

Définition d’un NFT

Le 12 avril dernier a eu lieu le Paris NFT Day, le premier salon dédié aux Non Fongible Tolkens en France. Cet événement a rassemblé des professionnels de l’investissement comme des amateurs et des artistes. Vous l’avez compris, les NFT sont à la croisée de plusieurs chemins. Mais que sont-ils concrètement ?

A voir aussi : Quels sont les avantages et les inconvénients du métier de chauffeur de poids lourds ?

Les NFT, de l’anglais Non Fongible Tolkens, sont des jetons non fongibles. Contrairement aux cryptomonnaies, ils ne peuvent pas être échangés contre un équivalent de même valeur. Les NFT sont par définition uniques. Ils servent à garantir l’authenticité et la propriété d’un actif numérique. Les NFT sont donc en quelque sorte des certificats. 

Où s’achètent les NFT ?

Un NFT s’achète avec des cryptomonnaies sur une plateforme NFT. Il en existe plusieurs sur le net. Toutes ne se valent pas. Il est vivement conseillé de se renseigner en amont si vous souhaitez vous aventurer dans ce domaine. Quoi qu’il en soit, si l’envie vous prend de vous lancer dans ce business, il vous faudra acquérir des connaissances sur les cryptomonnaies, le fonctionnement de la blockchain et les caractéristiques de ce marché très volatil. Pour cela, vous trouverez dans la littérature de nombreux ouvrages et en ligne une multitude de tutoriels.

A lire également : Quel est l’intérêt de suivre une formation immobilière ?

Comment fonctionnent les NFT ?

Les jetons non fongibles utilisent la blockchain. Ils s’intègrent donc dans un système financier décentralisé. La blockchain est un genre de livre de comptes où chaque transaction est enregistrée. Tout acheteur peut la consulter. Une fois acquis, les NFT doivent être stocker. Un portefeuille virtuel, aussi appelé Wallet, permet de conserver ces jetons. 

Pour trouver un type de jeton en particulier, il faut se renseigner sur la plateforme qui les vend. Car tous les NFT ne sont pas disponibles partout. Sachez par ailleurs que vous pouvez aussi, si vous en avez les capacités, créer vos propres NFT. En effet, n’importe qui peut se lancer dans leur création à condition de détenir un médium et ses droits d’auteur.

Pourquoi parle-t-on de risques liés au marché des NFT ?

L’actualité évoque régulièrement les NFT. En cause : leur volatilité. Récemment, le jeton non fongible du premier tweet de Jack Dorsey publié sur Twitter a fait parler de lui. Acheté plusieurs millions de dollars l’an passé, sa remise en vente il y a quelques jours n’a pas suscité de propositions à la hauteur des espérances de son propriétaire. Les enchères n’ont en effet pas dépassé quelques dizaines de milliers de dollars. S’il fallait une preuve de la volatilité du marché des NFT la voici.

Dans un monde toujours plus connecté, les NFT attisent la curiosité. De plus en plus de domaines s’y intéressent. Désormais, des entreprises issues du secteur des vêtements de sport, des cartes à jouer, ou encore des chips sont présentes sur le marché des NFT.